logo

Anne LEHOUILLIER

D’où vient le besoin de peindre ?

Sans doute vouloir exprimer par la forme et la couleur, à défaut de trouver les mots pour dire son ressenti.

Il me semble que ce qui nous est perceptible , révèle souvent la coexistence des contraires. Tenter de saisir cette ambiguîté : la lumière et l’obscurité , la transparence et l’opacité , la force et la fragilité …Voilà ce qui s’impose à notre regard , à notre sensorialité , et qu’il est essentiel d’essayer de traduire .

La peinture renvoie aussi à la question du temps vécu, la valeur de l’instant saisi sur la toile , moment fugace et qui se voudrait intemporel .
L’instant demeure chargé d’émotions anciennes , intimes , qui font effleurer des fragments de notre enfance , au moment où l’on tente de se projeter vers l’avenir .
Cette dualité permanente des extrêmes , celle aussi du doute et de la certitude nous renvoie donc humblement à nos chevalets …



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *