logo

Salon des antiquités d’Orléans

header2441e Salon des antiquités d’Orléans Du 07 au 10 mars 2014 au Parc des expositions d’Orléans Exposition des Artistes Orléanais

Les AO s’exposent au salon des Antiquités 

Pour cette 41e édition du salon des antiquités d’Orléans, la société des artistes orléanais, avec le précieux concours du PARC DES EXPOSITIONS D’ORLEANS, présente sur un espace aménagé de plus de 400 m2, un ensemble de peintures, gravures, sculptures et céramiques en invitant quelques-uns de ses membres les plus représentatifs.

Cette année les AO ont choisi de mettre à l’honneur 2 artistes confirmés de la scène nationale et internationale.
Daniel GELIS, peintre et Thomas LARDEUR, sculpteur.
Durant ces quatre jours, les artistes Orléanais et leurs invités seront heureux d’accueillir tous les amateurs d’art, curieux, acheteurs ou collectionneurs qui exprimeront leur enthousiasme, comme ils l’ont fait en 2013.
Le comité des AO tient à remercier tous les artistes présents, ses partenaires et plus particulièrement la direction du Parc des Expositions qui chaque année lui renouvelle sa confiance dans le cadre d’un partenariat exemplaire.

L’EXPOSITION

16 artistes contemporains présentent leurs œuvres récentes
 
Invités d’honneur des AO
Présentation d’œuvres choisies de
Daniel GELIS – Peintre
Thomas LARDEUR – Sculpteur
et de 14 artistes orléanais
S  C  U  L  P  T  E  U  R  S
Bernard METRANVE – Claire PELLISSIE
C  E  R  A  M  I  S  T  E  S
Karina SCHNEIDER – Jean COUTURIER
P  E  I  N  T  R  E  S  –  G  R  A  V  E  U  R  S
Florence DIAS LOOTEN – Marc LE COULTRE – Tatiana KOSLOVA
Claude ROSSIGNOL – Sophie BONNET – Emmanuelle SOULAS
CHOE – Guy FONTALAVIE – Philippe CHARLET – Colette GARCIA-PROFUMO

PARCOURS DE NOS INVITES

DANIEL GELIS, Artiste peintre
Sociétaire de nombreux salons parisiens : Artistes Français, Salon dessin et peinture
à l’eau, Salon Automne, de la Société Nationale des Beaux-Arts.
Sociétaire des artistes Orléanais.
P1220611


Artiste français né à Orléans, Daniel Gélis a su s’imposer très tôt sur le marché de l’art.
Sa première exposition à 27 ans à Paris lui ouvre les portes des galeries de Tokyo, de Moscou, de Suisse, de Hollande, d’Allemagne, des Etats-Unis, du Canada…. Une présence constante dans les galeries sera complétée par des commandes officielles ainsi que par la présence de quelques-unes  de ces œuvres dans certaines collections publiques.
L’artiste s’est aussi fait illustrateur d’un recueil de poésies et une très belle monographie a été éditée sur sa peinture. Il est référencé dans le Bénézit depuis 1999.
Que remarquer d’abord dans la peinture de Gélis ?
Enthousiasme et optimisme, amour de la vie, intimité et mélancolie, rendu du réel ou d’une simple atmosphère… Tout cela est vrai mais ne suffit pas à décrire l’œuvre de l’artiste. Quelle douceur enchanteresse devant ce chatoiement de couleurs ! Les formes circulaires se répétant sans cesse, se répondent par des transparences. C’est le charme et l’envoûtement par une évanescence, non loin du rêve.

Les forment ainsi que les couleurs se fondent. Gélis est un artiste qui maîtrise sa technique au point de pouvoir s’autoriser un luxe réservé aux grands : se dégager de la basique transcription de la réalité. Plus qu’Hilaire et différent de Fusaro, il chemine en compagnie de Zao Wou-Ki.

Et cette question lancinante : chez Gélis, est-ce le sujet qui tend vers l’abstraction ou bien l’abstraction qui tend vers le réel ? Chacun sera sous le charme sans tomber dans la facilité.

Sans-titre-1La rencontre avec Daniel Gélis a eu lieu le 28 janvier 2013 d’abord à son atelier puis autour d’une bonne table, en bord de Loire.
Sa peinture est merveilleuse, toute en nuances intéressantes. Nous avons parlé de tout et de rien. Surtout de la vie à la campagne dans les années 1850 et après. Cette période annonce la fin d’une ère et le début de l’ère moderne, après la chute de l’Empire. Les techniques modernes commencent à se mettre en place. Le train arrive mettant fin à la suprématie de l’eau à Orléans et de ses bateaux sur La Loire. Les techniques de culture se mettent à évoluer un peu plus tard avec une motorisation de plus en plus importante.
Daniel Gélis aime les pages de mon roman, AUGUSTIN ma bataille de Loigny, qui traitent de la vie en Beauce au 19ème siècle et lui rappellent les discussions avec son père et son grand-père.
Les expressions et les impressions lui paraissent en adéquation avec ses souvenirs. Il a notamment  » apprécié les descriptions justes du comportement des habitants de notre région et les récits d’anecdotes sur la vie quotidienne dans les campagnes … Ces moments rapportés à l’intérieur du récit historique le rendent très vivant. La France des années 1848/1850 était encore très paysanne et mes ancêtres locaux m’ayant beaucoup « conté », je me suis souvent retrouvé dans votre « fiction » sur … 1870″.
Moi, petit auteur inconnu, je suis très fier de cette rencontre et de cet échange enrichissant. Je remercie cet immense artiste d’avoir pris de son temps pour m’entretenir de mes quelques lignes, bien minuscules à coté de son œuvre impressionnante.

Quelques rappels :
Daniel Gélis est un artiste peintre mondialement connu, symbolisant l’Ecole de la Loire. Précoce, il fait sa première exposition à Paris à l’âge de 27 ans. Depuis, il a été le lauréat de plusieurs prix parmi lesquels Fondation Taylor, Prix Jean Meunier du Gemail, Prix Monet Beaux-Arts, Médaille d’Or des Artistes Française à Paris.
Daniel Gélis est sociétaire de plusieurs salons parisiens. Citons Artistes Français, Salon dessin et peinture à l’eau, Salon Automne, Société Nationale des Beaux-Arts.
Plusieurs commandes publiques lui ont été passées : Conseil Général du Loiret, Préfecture du Loiret, Préfecture de Seine et Marne, Musée de Chollet, Mairie de Villevêque, Collection Musée National.
Daniel Gélis a une impressionnante série d’expositions, plus de 120 dans le monde entier. Je citerai en Europe : Paris, Province, Amsterdam, Moscou, Allemagne, Italie, Suisse ; Amérique du Nord : Washington, New-York, Canada. En Chine : Singapour. Dans les Iles : Tahiti, Nouvelle Calédonie.
En Afrique : Côte d’Ivoire, Gabon, Sénégal.

Thomas LARDEUR, Sculpteur
Membre du bureau du salon des Réalités Nouvelles.

IMG_0073

Né en 1966 à Paris, Thomas Lardeur, après des études d’histoire consacrées à l’époque moderne, se lance dans le journalisme d’investigation pendant plus de dix ans. Il se passionne tout particulièrement pour la question des sectes, et écrit plusieurs livres sur le sujet dont un remarqué sur l’intrusion des sectes dans l’univers professionnel. En 2002, il arrête le journalisme pour se consacrer à la sculpture. Il choisit pour matériau l’acier inoxydable, aérien, léger, contemporain, froid en apparence et pourtant doux et chaud au regard et au toucher. Thomas Lardeur capte l’homme dans son visage, « ovales » sans fioritures mais non sans humour. Il s’attache aux effets de surface et notamment au polissage miroir de ses œuvres pour suggérer l’homme dans un face-à-face avec lui-même, sa conscience, ses doutes, les autres, la vie. Il aime aussi raconter des histoires et faire des clins d’œil aux grands maîtres (Brancusi, Courbet, Rodin…).

_DSC1670_1-(2)IMG_0981Expositions
Novembre 2013 : FAE Galerie l’Atelier (Boulogne-Billancourt)
Octobre 2013 : Trianon Palace (Versailles) Galerie Vanaura
Septembre 2013 : Sculpt’en Sologne
Juin-juillet 2013 : galerie Martel-Greiner (Paris)
Eté 2013 : Art Bosc, Domazan (Avignon)
Eté 2013 : Skulptur Olgod (Danemark)
16 février – 30 mars 2013 : Artevie (Lorrez-le-bocage)
6 février – 2 mars 2013 : Galerie Grand E’Terna (Paris)
Décembre 2012-2013 : FAE galerie l’Atelier (Boulogne-Billancourt)
14 novembre 2012 – 12 janvier 2013: Galerie Michèle Broutta (Paris)
Août-octobre 2012 : Biennale de sculpture de Copenhague, Danemark
Eté 2012 : Art.Bosc, Domazan (Avignon)
Eté 2012 : Skulptur12, Hyldespjaeldet, Danemark
Mai 2012 : Cabinet de curiosité, Paris

Salons
2003 – 2013 : salon des Réalités Nouvelles

Prix
1er prix du jury, La Celle Saint-Cloud, juin 2007
2ème prix sculpture, exposition mairie Paris 6ème

HORAIRES DU SALON

VENDREDI 7 : 14H – 20H – SAM 8 / DIM 9 : 10H – 19H – LUNDI 10 : 10H – 18H
 
Contact : Benoit GAYET, Président des AO
Tél. : 06 20 75 09 38 – 02 38 66 57 21 (Dom. Le soir)  – benoit.gayet@orange.fr
Siège : 24, rue Vandebergue de Villiers – 45100 ORLEANS – France



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *