Société des Artistes Orléanais
Artistes du Temps.

Comptant parmi les plus anciennes associations artistiques de la région, la société des artistes orléanais a déjà réuni plus de 2000 artistes. Certains connaissent ou ont connu une renommée nationale ou internationale. Fidèle à sa mission, la Société des Artistes Orléanais veut d’abord proposer un espace aux artistes de notre temps. Acteur incontournable de la vie artistique orléanaise, elle organise chaque année diverses manifestations, en particulier un salon annuel qui permet à plus de 100 artistes issus de toute la région centre de présenter leurs œuvres les plus récentes.

« Par ses projets la société des artistes orléanais confirme sa vocation de rencontres et d’échanges artistiques entre sa région et ses artistes »

 

Siège : 24, rue Vandebergue de Villiers – 45100 Orléans

contact@artistes-orleanais.com

www.artistes-orleanais.com

 

GB de Zsitvaÿ

 » D’aucuns peuvent se demander pourquoi les tableaux de GB de Zsitvaÿ touchent si profondément. J’avance une réponse fragile et non définitive. Dans cette transposition figurative, le réel invite un imaginaire imprégné d’un mélange de joie, de jubilation même, mais aussi de mélancolie.

Car le silence de ces objets inanimés laisse très vite la place aux personnages qui les ont laissés. Et ces êtres chers parlent, crient, chuchotent. Ils vous invitent à regarder toujours en avant parce que le futur est proche. Ils vous mettent en garde contre cet arrêt du temps, ces objets qui ne s’offrent pas au regard comme des femmes lascives, contre cette illusion d’une jeunesse éternelle. Ne vous y trompez pas, dans ce provisoire immédiat, la vie peut reprendre incessamment. Pour un repas festif. Pour un podium d’escrime. Pour une discussion enflammée. Pour un bouquet offert. Pour une confidence inopinée. Pour troubler l’apparente tranquillité des lieux.
Oui, cette peinture me fait penser à « l’intranquillité » de Fernando Pessoa qui, au-delà des petits riens immobiles, nous invite à nous dépasser. Dans cet esprit, GB de Zsitvaÿ construit un univers personnel vertigineusement irréel, et pourtant plus vrai que le monde réel « 

Alain Bron, écrivain et directeur artistique de L’Art en chemin

 

J’ai terminé en France des études supérieures en diplomatie et sciences économiques puis me suis résolument orientée vers la pratique et l’enseignement des arts plastiques avec la conviction que cette voie pouvait constituer pour moi le meilleur vecteur de développement personnel, d’intégration culturelle et d’éducation des enfants.

Dans le même temps je n’ai cessé de parfaire ma formation professionnelle, notamment en rejoignant les bancs de l’Académie de Port Royal Paris où j’ai remporté le Grand Prix de Peinture en 2015, ainsi qu’en participant à de différentes expositions collectives et individuelles en France, au Japon, en Belgique et en Hongrie.

Exposante au Grand Palais – Art en Capital depuis 2013,
Exposante du Salon d’Automne, Paris depuis 2017,
Invitée d’honneur de l’Ecole Polytechnique, Palaiseau en 2017.
Grand Prix de Peinture de l’Académie de Port Royal en 2015,
Prix Lefranc Bourgeois en 2014,
Médaille de Ville de Verneuil en Halatte.
Sociétaire de la Fondation Taylor, Maison des Artistes, ADAGP, Artistes Orléanais, du Salon d’Automne, ADAÏS, ART et Amitié, CNFAP.
Présidente de l’Association ART & SOCIETY

En recherche d’un enseignement solide, c’est tout naturellement que GB de Zsitvaÿ  trouve à l’Académie de Port Royal la structure nécessaire à sa maturation technique. Se sentant proche du post-impressionnisme synthétiste, sa peinture charme par ses aplats larges et francs, conférant à ses nus et natures mortes une spontanéité et une fraîcheur, sorte de naturel désinvolte touchant par la justesse de sa simplicité.” Thibaud Josset, Univers des Arts n°183 mars-avril 2016. page 47-49.

Info